Cher Père-Noël

Cher Père Noël,

L’année dernière je t’ai écrit pour au moins la 25ème fois de ma vie. J’avais fait une lettre très jolie et très franche. Je t’avais avoué la vérité, toute la vérité. Je pensais que tu étais capable de compréhension et surtout de pardon et pourtant, au petit matin, je n’ai trouvé ni Jude Law, ni Louboutin et encore moins de 500 Gucci  au pied de mon sapin. A vrai dire, je crois bien que tu ne m’as que trop rarement comblée. Je ne sais pas si tu te souviens de ce Noël en 1988. Je rêvais  d’une poupée aux cheveux longs, au lieu de ça, tu m’as apporté une Nenuco qui avait la coupe de Justin Bieber. Résultat, je n’ai jamais vraiment appris à faire de coiffures correctes et je le paie chaque matin devant la glace. En 1996, j’ai prié pour que le terminal qui faisait de la boxe thaï retombe follement amoureux de moi. Encore raté. Tu m’as même totalement brisé le cœur en 2002 lorsque tu m’as volé ce que j’attendais depuis neuf mois… Ma confiance en toi est totalement ébranlée. Et pourtant, cette année encore, j’ai décidé de t’accorder une nouvelle chance. Oui, je suis comme ça, je suis d’une extrême tolérance et j’estime que comme tout un chacun, tu as le droit à l’erreur. Après tout, tu dois recevoir tellement de doléances qu’il est normal d’échouer de temps à autre. Mais, 2011 doit être MON année, MON Noël. Si tu veux, je suis d’accord pour t’envoyer une liste de gens qui ne méritent rien :

–          Mon chien Ernest. Il a détruit la moitié de la maison.

–          Ma fille de trois ans. Elle a, elle aussi, détruit la moitié de ma maison.

–          Mes frangines qui n’ont toujours pas partagé mon blog avec leurs copines.

–          Ma voisine parce qu’elle coince les voitures de mes amis s’ils ont le malheur de se garer devant chez elle. (en plus elle est un peu moche)

–          Le vieux qui m’a engueulée alors qu’il m’avait refusée la priorité.

–          Mon pote rouquin, tu sais très bien pourquoi.

–          Les abrutis, connards, enfoirés et lâches qui ont fait souffrir mes copines .

–          Les filles aux gros seins qui font de l’ombre aux autres dans les boîtes de nuit.

–          Le gars d’SFR qui ne veut pas me lâcher un nouveau portable avant septembre 2012.

–          L’équipe de France de Rugby, fallait gagner…

–          DSK, il salit les vêtements de toutes les poupées qu’il reçoit (ou qu’il emprunte).

Tous ceux-là, promis, ils n’ont pas été très sages.

« Je suis quelqu’un de bon. D’une manière générale. Mais je commence à me dire qu’être bon d’une manière générale ne compte pas si on est méchant dans certains cas particuliers. » Par soucis d’honnêteté à ton égard, je me dois de te raconter  le mal que j’ai pu faire cette année. Parce que c’est un peu facile de traiter les politiciens de cochons et de reprocher aux bleus leur défaite. En ce qui me concerne, je n’ai pas toujours été exemplaire ;

–          J’ai grondé à tort mes deux charmantes petites pestes alors qu’elles n’avaient fait qu’être des enfants.

–          J’ai menti parfois, mais la plupart du temps par omission, donc ça va, c’est moins grave.

–          J’ai déçu des amis par mes actes, mes paroles ou mes choix. Mais je recommencerais probablement…

–          J’ai rayé la voiture d’une fille aux gros seins, sans aucune raison

–          J’ai attendu les rappels pour payer chacune de mes factures et ce n’est pas bon pour la planète, ça use beaucoup de papier.

–          J’ai dit que j’allais faire un footing, en réalité, je courais 15 minutes ensuite, je regardais le paysage en m’étirant.

–          J’ai appris à des élèves à mettre leurs trois doigts comme les rockers.

–          J’ai cassé des GPS qui ne m’appartenaient pas, et je dois les rembourser et je promets que je vais le faire quand ce blog me rapportera du fric. ^^

–          J’ai simulé « quelques » migraines.

–          J’ai aussi simulé dans d’autres circonstances, mais ça je  l’avais déjà confessé.

–          J’ai rigolé de tous les gens qui se sont vautrés devant moi.

Mais Père-Noël, faute avouée est à moitié pardonnée, non ? En plus, demande à mes amis, je suis sûre qu’ils te le diront, je suis une fille sympa. D’ailleurs, je crois que c’est quand même superficiel Noël… Sans vouloir t’offenser bien sûr. Cette année, je ne veux rien de matériel, juste de l’amour, des réponses, de la danse et de l’inspiration. Voilà, je crois que ça me suffira. Cependant si tu trouves trop difficile à fabriquer comme cadeaux ;

-Mes converses, taille 37, prennent l’eau.

-Un mac serait un outil merveilleux pour écrire.

-Je commence à me lasser de mon BB … Il n’est pas assez amusant.

-Et toutes les pages d’idées cadeaux des magazines féminins m’ont fait envie.

Père-Noël, j’ai toujours cru en toi. J’ai toujours cru qu’à Noël, tout le monde avait le droit de rêver. J’ignore pourquoi j’aime autant t’attendre. Mais chaque année, tu annonces la venue d’un renouveau. Un cycle se termine et avec lui l’heure du bilan. On fait le tri entre tous les évènements de l’année, que garde-t-on ? Qu’oublie-t-on ? Que change-t-on ? Qu’a-t-on aimé ? En réalité, on a de la chance, parce que ce genre d’occasions, on en a plusieurs dans l’année ; la rentrée des classes, le printemps, les anniversaires. Noël est juste une autre façon de réfléchir à soi et aux autres. Alors oui, Père-Noël, tu es gros, vieux et tout de rouge vêtu, tu ne bosses qu’une fois par an et ton penchant pour les enfants est un peu effrayant. Mais pourtant, Père-Noël, je t’aime très fort et je te conseille d’ajouter du lest à ton traineau, ça souffle en Bretagne en ce moment !

 

PS : Le père Noël me prie de vous rappeler qu’une page Facebook existe… 5 minutes pour moi toute seule . Devenez fans !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :